Centre de Médecine Indigène de Manaus

Centre de Médecine Indigène de Manaus

Petite visite et explications...

De passage à Manaus, je me rends au Bahserikowi’i, premier centre de médecine des peuples indigènes de l’Alto Rio Negro (Haute Rivière Noire) de l’état d’Amazonas, inauguré en 2017.

 

Ici, vous pouvez consultez un Kumu (aussi connu comme Pajé, et que nous connaissons comme « chamane »). Les Kumuã (pluriel de Kumu), sont spécialistes dans l’usage des plantes médicinales et des Bahsese (semblable à une « bénédiction »). Aujourd’hui, en vous rendant au Bahserikowi’i, vous pourriez être reçu par Manoel Lima, etnie Tuyuka, de la région du Igarapé Açaí, Dorvalino Fernandes, etnie Dessana, de la région du Igarapé Cucura, José Maria Barreto e Ovídio Barreto, etnie Tukano, tous deux de la communauté de São Domingos Sávio. Les communautés auxquels ils appartiennent sont situés sur des Terres Indigènes de la région de Pari-Cachoeira, dans la municipalité de São Gabriel da Cachoeira, aux frontières de la Colombie.

Ce jour j’ai été reçu par le pajé Tukano, Ovídio Barreto, de 80 ans. Je précise que je ne venais pas le voir pour un problème de santé spécifique, mais plutôt pour « un état des lieux général ». Il m’a invité à m’assoir face à lui, sur un banc typique de son peuple, de l’autre côté d’une table en bois qui nous séparait. Je m’assois sur un petit tabouret. Sa fille, vient s’assoir à la table, puis commence à m’expliquer que son père parle peu le portugais et qu’elle serait notre interprète. Nous échangeons sur divers sujets qui me tenait à cœur. Il m’écoute, me dit ce qu’il ressent, me pose des questions, me donne quelques pistes de réflexions… il appartient à chacun ce qui est vécut pendant ces minutes… c’est le moment de lâcher prise sur ce que nous pensons être des certitudes … Durant nos échanges, il demande à sa fille de remplir une bouteille d’eau. Il prend la bouteille dans ses mains, souffle dessus et prononce des paroles pour invoquer des principes de guérison et protection, puis me la tends et me dis de la boire, doucement, gorgée par gorgée au cours de la journée… Il me recommande également l’usage de certaines plantes en fonction de ma situation.

Photo avec le Pajé Tukano, Ovídio Barreto.

Il s’agit d’un centre à taille humaine, dans une ancienne maison coloniale, qui offre la possibilité d’une rencontre avec la médecine ancestrale, alternative mais aussi aujourd’hui de plus en plus reconnu comme complémentaire à la médecine occidentale. C’est un lieu de dialogue et d’échange de connaissances, qui valorise le savoir ancestral, et ouvre de nouvelles possibilités puisqu’il s’agit d’une médecine qui a sa propre logique et organisation, inhérente à une société complexe qui cohabite depuis toujours avec la nature…

 

Selon cette logique, les maladies sont influencées par une série de facteurs, émotionnelles et environnementaux, et que les traitements ne peuvent se restreindre uniquement au  corps physique.

 

Pour maintenir la structure, qui ne reçoit aucun financement publique ou privée, il est demandé une participation. Le centre est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h et les samedis de 8h à 12h.

Sur le site, vous trouverez aussi une petite pharmacie de plantes médicinales ainsi qu’une boutique de vente d’artisanat indigène.

Trouvez le Centre de Médecine Indigènes à Manaus...

Laisser un commentaire

×
×

Panier